Catégorie

Connaissances

Les structurés constituent un complément attrayant aux placements directs dans des actions, obligations, devises, etc. Ce sont des instruments de placement novateurs et flexibles qui permettent de trouver de nouvelles perspectives et des solutions adéquates, même dans les environnements de marché les plus complexes.

Outil d'information interactif

Apprenez-en plus sur les investissements performants en fonction des situations du marché. Notre module d’apprentissage interactif vous permet de déterminer vous-même quels domaines vous intéressent et lesquels vous souhaitez ignorer.

Start

Propositions intéressantes

Des solutions de placement individuelles qui correspondent précisément à vos besoins et à votre opinion sur l’évolution du marché peuvent être concrétisées facilement et rapidement. Contrairement à un investissement direct, vous pouvez réduire le risque de façon ciblée ou accroître les perspectives de rendement. Vous avez par exemple la possibilité de générer un rendement attrayant même en cas de stagnation ou de légère baisse des cours.
Les solutions de placement individuelles correspondant exactement à vos besoins et à votre avis du marché et sont faciles et rapides à réaliser. Contrairement à un investissement direct, vous êtes en mesure de réduire le risque de manière ciblée ou d’augmenter vos perspectives de rendement. Vous avez par exemple la possibilité de réaliser un rendement intéressant, même sur des marchés évoluant latéralement ou avec des cours en légère baisse.

Test de connaissances

Quand vous entendez «Knock-Out Warrant», cela vous évoque-t-il une technique de boxe ou un produit à levier? Ici, vous avez la possibilité de tester vos connaissances. Car les structurés et leur terminologie supposent des connaissances de base si vous souhaitez investir avec succès. Découvrez le niveau réel de votre savoir-faire. Si le test de base est trop simple, vous pouvez passer directement au test avancé. Nous vous souhaitons plein succès!

Test Basic Test Advanced

FAQ

  • Les structurés sont une combinaison de dérivés et de placements traditionnels, tels que les actions ou les obligations (bonds). Ce sont des instruments de placement innovants et flexibles qui constituent une alternative attrayante aux placements directs (tels que les actions, les obligations, les devises, etc.). Selon l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA, circulaire 2008/18), il s’agit de «placements titrisés sous la forme d’un emprunt ou d’une obligation, dans lesquels un instrument au comptant (par ex. un papier-valeur à intérêt fixe) comprenant un ou plusieurs instruments financiers dérivés est lié de manière indissociable à une entité juridique ou économique. Les instruments financiers dérivés se réfèrent à un ou plusieurs sous-jacents (par ex. actions, obligations, intérêts, cours de change, placements alternatifs).» Grâce à leur flexibilité, des solutions de placement adéquates peuvent être définies pour chaque profil de risque, même dans un environnement de marché difficile. Contrairement aux actions et obligations traditionnels, les structurés présentent souvent un profil de versement asymétrique. Ainsi, il est possible de générer une plus-value même sur des marchés sans tendance ou d’optimiser le rendement sur des marchés stagnants et de garantir une protection du capital sur des marchés en baisse. Les structurés sont généralement des obligations au porteur dont l’émetteur répond sur la totalité de sa fortune. La qualité d’un structuré dépend donc de la solvabilité du débiteur (émetteur).

  • Ces dernières années, les structurés ont apporté la preuve de leur flexibilité et de leur caractère novateur et conquis une place enviable sur le marché. La Suisse s’est fait une réputation de place novatrice au rayonnement international grâce à la diversité des structurés – plus d’une vingtaine de types de produits – et ne cesse de confirmer sa position de force sur ce marché.
    Par exemple avec des produits COSI après la crise de 2008, des produits flexibles et rapidement disponibles sur des tendances, telles que la numérisation, la santé, etc. et des cryptomonnaies pendant la crise du coronavirus. Ces innovations sont très appréciées au plan international et ont amélioré l’attrait de l’ensemble de la place financière suisse. Avec un volume de placement d’environ CHF 200 milliards, la Suisse est le plus grand marché mondial de structurés.
    Les structurés ont également une grande importance au plan macroéconomique. D’un côté, ils génèrent des liquidités sur le marché suisse des capitaux, à savoir des fonds propres et étrangers pour les entreprises. Parallèlement, ils garantissent directement et indirectement de nombreux emplois hautement qualifiés. Selon le rapport de la SSPA sur la création de valeur qui tient compte des produits cotés et non cotés, créés en Suisse et lancés au niveau international, le secteur a réalisé un chiffre d’affaires annuel de CHF 352 milliards en 2019.

  • Les structurés offrent à l’investisseur un profil de rendement adapté à chaque profil de risque et chaque scénario de marché. Ils peuvent ainsi dégager de bons rendements non seulement en période de hausse mais aussi de baisse ou de stagnation des marchés. En plus, les structurés permettent de contrôler le risque de façon ciblée.
    Ainsi, les investisseurs ayant une aversion pour le risque peuvent opter pour des solutions avec une protection du capital, tandis que les investisseurs orientés rendement peuvent plutôt investir dans des produits avec optimisation du rendement, de participation ou à levier.
    L’important est que l’investisseur soit bien conseillé lors de la sélection du profil de risque le mieux adapté à sa situation et qu’il comprenne bien le fonctionnement du produit retenu.
    Un autre avantage des structurés réside dans le faible délai de commercialisation et dans un accès facilité à de nouveaux marchés, tels que les matières premières ou les économies émergentes, mais aussi les cryptomonnaies, sur lesquels seuls les investisseurs institutionnels pouvaient généralement investir jusqu’à présent.
    Les structurés constituent en cela une alternative innovante aux formes traditionnelles de placement telles que les investissements en actions ou obligations.

  • Les structurés ne peuvent être offerts au public en Suisse ou à partir de la Suisse que s’ils sont émis, garantis ou distribués par une banque suisse, une assurance suisse, un négociant suisse en valeurs mobilières ou un établissement étranger soumis à une surveillance prudentielle équivalente (art. 5 de la loi fédéral sur les placements collectifs de capitaux, LPCC).
    Lorsqu’un structuré offert au public en Suisse est émis, garanti ou distribué par un établissement étranger, celui-ci doit avoir une succursale en Suisse.

  • La loi contraint tout émetteur de structurés à indiquer sa notation (et celle du garant, le cas échéant) dans le prospectus simplifié des produits qu’il émet. S’il ne dispose pas d’une notation, il doit également indiquer ce fait dans le prospectus simplifié. Par ailleurs, les émetteurs publient aussi leurs notations sur leurs sites Internet.
    En outre, la SSPA publie les notations financières de ses membres sur son site Internet dans un aperçu mis à jour régulièrement.

  • Depuis 2009, il est aussi possible de se couvrir contre le risque de l’émetteur en utilisant des Collateral Secured Instruments (COSI). Cette prestation novatrice satisfait pleinement aux besoins des investisseurs en constante évolution. Primée tant en Suisse qu’à l’étranger, la conception du segment COSI garantit que des sûretés suffisantes sont constituées en tout temps pour couvrir la créance de l’investisseur envers l’émetteur du structuré. Elle développe ainsi ce marché et offre aux investisseurs de nouvelles possibilités de placement avec une couverture idéale du risque de l’émetteur.

  • La distribution de structurés en Suisse et à partir de la Suisse est réglée à l’art. 70 de la loi fédérale sur les services financiers (LSFin). Afin de protéger les petits investisseurs, cette disposition prescrit que les structurés ne peuvent être distribués à des clients privés que s’ils sont émis, garantis ou assortis de sûretés équivalentes par un établissement financier surveillé.
    Pour autant que des structurés doivent être offerts au public en Suisse en vue de l’acquisition ou être admis à la négociation sur une plate-forme de négociation telle que les bourses suisses SIX Swiss Exchange ou BX Swiss, l’art. 35 LSFin indique qu’un prospectus approuvé doit être publié. Avant sa publication, ce prospectus doit en principe être soumis à un organe de contrôle agréé par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers FINMA qui le vérifie et l’approuve. L’organe de contrôle vérifie l’intégralité, la cohérence et la clarté du prospectus. SIX Exchange Regulation et BX Swiss sont agréées en tant qu’organes de contrôle.
    Il existe cependant différentes exceptions concernant l’obligation de publication d’un prospectus et de contrôle. Les prospectus étrangers qui ont été approuvés dans un pays dont l’approbation du prospectus est reconnue comme équivalente et qui figurent sur une liste correspondante des organes de contrôle sont notamment réputés approuvés en Suisse, sans autre formalité. Par ailleurs, le prospectus concernant des structurés d’une durée de 30 jours ou plus peut aussi être contrôlé seulement après la publication.
    Le prospectus contient les informations essentielles pour une décision de placement. Le contenu minimal requis pour le prospectus des structurés est répertorié dans l’annexe 3 de l’ordonnance sur les services financiers (OSFin). Des indications sur l’émetteur doivent notamment être faites et les conditions ainsi que les risques du produit doivent être mentionnés.
    Notamment dans le cas de structurés qui sont émis de manière répétée, le prospectus peut être établi sous la forme d’un prospectus de base. Le prospectus de base a pour particularité de ne pas inclure les conditions définitives du produit. Celles-ci doivent être formulées et publiées dans un document séparé, les conditions définitives, à la date de l’offre publique ou de l’admission au négoce.
    Par ailleurs, lorsqu’il propose des structurés à des clients privés qui n’acquièrent pas de tels produits exclusivement dans le cadre d’un contrat de gestion de fortune, l’émetteur doit préalablement établir une feuille d’information de base facile à comprendre. Ce document a pour but de permettre aux investisseurs une décision de placement fondée et une comparaison entre différents instruments financiers. La feuille d’information de base doit principalement inclure des informations sur la nature, le profil de risque et les coûts du produit et ne doit pas excéder 3 pages. Le contenu doit être régulièrement contrôlé par l’émetteur et mis à jour en cas de changements importants, tant que le structuré est proposé à des clients privés. Les documents de droit étrangers équivalents à la feuille d’information de base peuvent être utilisés à la place d’une feuille d’information de base suisse, par exemple la feuille d’information de base selon le règlement européen PRIIPs.
    Pour finir, rappelons qu’il est possible pour les structurés proposés à des clients privés après l’entrée en vigueur de la LSFin le 1er janvier 2020 de publier le prospectus simplifié selon l’art. 5, al. 2 de de la loi fédérale sur les placements collectifs de capitaux (LPCC) à la place de la feuille d’information de base pendant encore deux ans suivant l’entrée en vigueur de la LSFin.

  • L’association s’efforce de trouver l’équilibre optimal entre les prescriptions réglementaires et la responsabilité personnelle des investisseurs. Elle collabore ainsi activement à des nouveautés réglementaires et optimise sans cesse les canaux d’information existants pour la transmission des connaissances et l’information sur les structurés, par exemple notre campagne «Awareness».
    Son but est de doter le marché des structurés du cadre nécessaire pour que le potentiel de ces instruments polyvalents puisse être mis au service des investisseurs, des émetteurs et des autorités. Il faut traiter en tout temps l’investisseur en personne adulte. Si les produits complexes le sont, c’est en général parce qu’ils comportent des mécanismes propres à protéger l’investisseur des pertes. Il est ainsi erroné d’assimiler davantage de complexité à un risque de perte accru.

  • Les structurés conviennent en particulier à tous les investisseurs à la recherche d’instruments à la fois novateurs et flexibles.
    Ils constituent une alternative attrayante et un complément judicieux aux autres placements.
    Leur souplesse permet de proposer des solutions de placement adaptées à chaque profil de risque, même sur des marchés exigeants. Par rapport aux placements directs, les produits structurés permettent soit de réduire le risque, soit d’améliorer les perspectives de gain.

  • Une transmission des connaissances et une information transparentes ont toujours été essentielles pour l’association et la branche. Il existe ainsi de nombreux instruments et mesures pour expliquer au mieux les produits et pour informer les investisseurs sur les possibilités, mais aussi sur les risques des structurés. De la documentation (prospectus, feuille d’information de base, Directives concernant l’information des investisseurs sur les structurés, etc.) aux outils pour la transmission simple du savoir (vidéos de formation, Swiss Derivative Map, etc.), en passant par des informations complètes des investisseurs (solvabilité de l’émetteur, indicateurs de risque, contrôle de qualité exhaustif lors du négoce de structurés par SIX Swiss Exchange, etc.). L’association a par ailleurs élaboré un concept complet de transparence des coûts, qui satisfait aux exigences de la directive «W-02/2013 Indication des frais de gestion de la fortune» et a été approuvé par la Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle (CHS PP) le 21 novembre 2019. Un structuré est ainsi considéré comme transparent en matière de coûts si les coûts convenus sont mis à la disposition des caisses de pension suisses.

Glossaire

Le glossaire de la SSPA donne un accès rapide aux définitions, termes et concepts utilisés sur les marchés des changes, monétaires, obligataires, des actions et des matières premières. Des renvois croisés et des liens vers d’autres sites Web offrent des possibilités d’information supplémentaires.

Publications

Il en va des structurés comme de tout placement: l’investisseur ou son conseiller doit acquérir des connaissances de base. Le vaste choix d’ouvrages spécialisés et de brochures permet à tout investisseur d’obtenir des informations fouillées sur les structurés en fonction de son niveau de connaissance.
La SSPA soutient les efforts de formation des investisseurs en publiant des publications intéressantes, par exemple la courte introduction à l’ouvrage «Die Welt der Strukturierten Produkte» (le monde des structurés) ou l’ouvrage de référence complet sur les structurés. Les personnes intéressées (débutants et avancés) trouveront par ailleurs des informations bibliographiques sur le thème des structurés ainsi que des informations sur les offres de séminaires en Suisse.

Formation/cours

Swiss Derivative Institute (SDI)

Le Swiss Derivative Institute (SDI) est un institut indépendant qui propose des cycles de formation exécutifs sur les structurés en Suisse. Il organise aussi des séminaires personnalisés pour les banques et les investisseurs institutionnels.

Contact

Ce site internet utilise également des cookies. En continuant à utiliser le site Internet, vous acceptez l’utilisation de cookies. Vous en saurez plus ici sur la protection des données.

OK