Catégorie

Retour aux médias

Communiqués de presse

15.11.2016
Icon speaker

Chiffre d’affaires du T3 légèrement inférieur à l’année dernière et persistance d’une demande élevée de produits d’optimisation du rendement

Au troisième trimestre 2016, le chiffre d’affaires des produits structurés suisses s’est monté à quelque 53,7 milliards de CHF. La création de valeur des principaux émetteurs de l’ASPS a ainsi accusé une légère diminution, perdant 2,9% par rapport à l’année précédente. Les produits permettant d’optimiser les rendements restent fortement demandés, à près de 65%. Sur l’ensemble des produits, 46% s’appuient sur les devises, suivies par les actions à 42%. La part des produits non cotés dans la création de valeur est d’environ 71%.

Zurich, le 15 novembre 2016. Les statistiques relatives à la création de valeur des produits structurés établies par le Boston Consulting Group tiennent compte des produits cotés ainsi que des produits non cotés en bourse qui sont créés en Suisse ou pour la Suisse et négociés sur le marché national et international. Les membres de l’ASPS que sont Barclays, Banque Cantonale Vaudoise, Credit Suisse, Commerzbank, Goldman Sachs, Julius Baer, Leonteq, Notenstein La Roche, UBS, Vontobel, Zürcher Kantonalbank, ainsi qu’un autre établissement, ont participé à la collecte de données pour le troisième trimestre 2016. Ils représentent la majeure partie du marché suisse.

Enseignements importants (T3 2016):

  • Avec environ 53,7 milliards de CHF, le chiffre d’affaires trimestriel global se situe 2,9% en deçà du résultat du T3 2015.
  • La répartition du chiffre d’affaires par groupes de produits ne s’est que peu décalée par rapport à l’an dernier: avec 65%, les produits permettant d’optimiser les rendements se taillent de nouveau la part du lion; ils sont suivis des produits à effet de levier (16%). Malgré un recul relatif de 24% par rapport à l’exercice précédent, les produits de participation viennent en troisième place en termes d’importance, avec 13%.
  • Pour les produits avec capital protégé, une croissance relative de 262% a été enregistrée par rapport à l’exercice précédent, tandis que le chiffre d’affaires est resté stable en comparaison avec le T2 2016.
  • Les devises et les actions continuent de constituer les valeurs de base les plus fréquentes. Les devises représentent à nouveau la part la plus importante de catégories de placement, après que la valeur de l’exercice précédent ait augmenté de 41% à 46%. Par rapport à l’année précédente, la part d’actions s’est réduite, passant de 48% à 42%. La part des Fixed Income, en passant à 6%, a augmenté de 127% en comparaison du T3 2015.
  • Les produits non cotés représentent l’essentiel des produits structurés suisses, avec 71%, ce qui signifie que leur proportion a augmenté de 2% par rapport au T3 2015.
  • Environ deux tiers du chiffre d’affaires sont réalisés sur le marché primaire (65%), alors que les transactions se déroulent presque exclusivement sur le marché secondaire (96%).
  • Avec 86% du volume des transactions, le CHF, l’EUR et l’USD ont constitué les principales monnaies des produits structurés suisses: avec une part de 35%, contre 30% lors de l’exercice précédent, l’EUR a enregistré une forte hausse et partage désormais la première place parmi les devises avec l’USD (également à 35%). La part du CHF a quant à elle diminué par rapport à l’année précédente, passant de 19% à 16%.

Vous trouverez les statistiques complètes sous: https://www.svsp-verband.ch/media/

Télécharger PDF

Ce site internet utilise également des cookies. En continuant à utiliser le site Internet, vous acceptez l’utilisation de cookies. Vous en saurez plus ici sur la protection des données.

OK